NOUVELLES

Bon foin enrubanné – mauvais foin enrubanné …. HAYLAGE ?

Les balles rondes « haylage » (foin enrubanné) font grandement partie de notre paysage. Qui ne les connait pas : ces grosses balles rondes enveloppées dans du papier coloré ? De plus en plus souvent, les chevaux sont nourris avec de l’enrubanné. Mais ce qui semble au départ être une excellente solution « non-poussiéreuse » pour de nombreux chevaux souffrant de problèmes respiratoires est en vérité, en y regardant de plus près, un désastre et la cause de nombreux problèmes de santé.

En fait, qu’est-ce que l’haylage exactement ? Dans la production d’ensilage d’herbe, l’herbe coupée est emballée directement hermétique (humidité résiduelle de 55 à 70%) et celle-ci est principalement distribuée aux bovins. Les chevaux obtiennent généralement l’ensilage plus sec. À cet effet, l’herbe fauchée est d’abord séchée sur le pré avant d’être emballée (humidité résiduelle de 15 à 50%).

Le milieu dans la balle est acidifié par l’acide lactique de sorte que les bactéries lactiques peuvent se multiplier. La soi-disant dormance des germes ne se produit qu’à une valeur de pH de 4,5 à 4,0, à laquelle les germes pathogènes et les clostridiens sont arrêtés ou meurent en croissance. Une exclusion complète de l’air, une teneur élevée en sucre et en protéines et une humidité suffisante sont importantes pour un ensilage propre.

Ceci est presque impossible à réaliser avec l’haylage. Si la teneur en sucre et en eau est trop faible, ainsi que la teneur en fibres plus élevée, la prolifération des bactéries lactiques et donc l’ensilage sont considérablement ralenties. Le pH bas requis pour la conservation n’est pas atteint. Même un haylage sec ne peut donc pas être un bon haylage. L’inclusion d’air plus élevée favorise également la croissance des germes putréfiants et la croissance des moisissures est garantie.

Les chevaux sont parmi les mammifères les plus sensibles en termes d’alimentation. Même un haylage fait de manière optimale ne convient pas aux chevaux. De grandes quantités de bactéries lactiques pénètrent dans le tube digestif. Chez les chevaux, elles ne se trouvent en fait qu’en très petites quantités (principalement dans l’estomac). Si le nombre de bactéries lactiques est excessivement élevé, elles se retrouvent également dans le petit et le gros intestin. Par conséquent, ceci conduit à des inflammations des muqueuses, de la diarrhée et le Kotwasser etc. Les micro-organismes nécessaires à la décomposition de la cellulose ne peuvent pas se multiplier, par conséquent : la flore intestinale naturelle meurt. La transformation de l’acide lactique en glucose signifie une charge supplémentaire pour le foie.

De nombreux propriétaires de chevaux pensent que le haylage est le dernier recours et la panacée pour la toux. Cependant, la poussière ou les spores de moisissure ne sont que liées par l’humidité. Cela ne fait que réduire l’envie de tousser. Tandis que les lésions aux voies respiratoires peuvent s’aggraver sans être remarquées par les gaz acides dans l’haylage et par la respiration compensatrice (pour contrer l’acidification).

  • De plus, les reins travaillent constamment. De toute évidence, bien musclé ou bien nourri est souvent juste gonflé. Conséquences possibles de l’acidification : galle de boue, tensions musculaires, mauvaise performance, eczéma, fourbure, coliques, transpiration excessive, toux chronique etc.

Si, en raison de la pénurie de foin, l’alimentation avec l’haylage devient incontournable jusqu’à la prochaine récolte, nous recommandons de passer à une alimentation de 50:50 foin:haylage, ce qui est nettement plus avantageux que l’alimentation en haylage pure. Bien que ce ne soit malheureusement pas non plus favorable à la santé du cheval.

Le bon foin est et reste la base d’une alimentation saine d’un cheval. De plus, il est conseillé de proposer en alternance des mélanges de plantes pour combler les carences en métabolites secondaires et lui fournir les substances vitales dont il a besoin.  N’hésitez pas à nous contacter soit par mail info@happyquus.com ou passez nous un coup de fil pour qu’on puisse vous aider à faire le bon choix.

Pour que votre cheval puisse passer un bon hiver et printemps ! Chevalinement happyquus


édition happyquus 3/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*